10. avr., 2013

Le QSG (ex PSG) n’est pas une équipe Française.

Il y a longtemps, bien longtemps, en fait puisque cela se passait au début des années 90, je n’aimais, déjà, pas particulièrement le PSG puisque le club de ma préférence était, déjà, l’Olympique de MARSEILLE. Pourtant, il m’arrivait, lorsque la compétition Européenne nous en donnait (rarement) l’occasion, de soutenir cette équipe au motif que c’était une équipe Française. Certains supporters Marseillais me trouveront, en l’occurrence, sans doute, un peu cocardier, mais c’est ainsi, j’ai toujours eu un « faible » pour la France et cela n’est pas prêt de changer.

J’ai toujours pensé que le PSG, à la différence de l’OM pouvait, parfois, avoir une belle équipe composée de bons joueurs, mais que ce n’était pas un grand club. Manque d’identité, absence d’histoire, défaut de symbiose avec un public qui n’existe pas en tant qu’élément structurelle de l’entité, toujours est-il que la carence durable de résultats a pour conséquence inéluctable de l’effacer du paysage. Une disette de 15 ans ne peut abattre l’OM comme elle ne pourrait affecter le BARCA ou le BAYERN. Un grand club survit à un passage en deuxième division car il répond à la devise du BARCA : « es màs que un club ». Le club dit de la Capitale n’y résisterait pas, ses devanciers (RACING, Stade Français …) en ont fait l’amère expérince par le passé.

Aujourd’hui, le PSG est devenu, en changeant de mains et de moyens, le QSG. Il ne s’agit plus du tout d’une équipe Française et dès lors je n’ai plus aucune raison d’apporter mon soutien fut-il occasionnel à ce club.

Pourquoi ? Considérons d’abord que les ¾ des joueurs ne sont pas Français. Certes cela arrive parfois aussi ailleurs. Observons, en outre, que le staff n’est pas non plus Français. Il ne s’agit pas, à proprement parler, d’une singularité, mais cela rajoute à l’argument précédent. Enfin, et je dirais surtout, le capital est détenu, depuis près de 2 ans, à 100% par le Qatar. C'est-à-dire que le représentant national dans la LDC est de nature totalement étrangère…C’est le seul exemple en Europe.   Que reste t-il, alors, de la substance identitaire originelle dont l’ancienne direction avait déjà banni tous les vrais admirateurs ? Rien, il ne reste rien bien sûr et je  n’ai donc plus aucune raison de vibrer pour cette équipe que je n’aime toujours pas.

 

Ce soir, je serai donc derrière le FC Barcelone dont le talent ébloui la terre entière et annihile tous ses rivaux depuis des années.

La mise en évidence des talents respectifs du BARCA et du QSG laisse peut d’espoir théorique à ce dernier. Pourtant, le résultat est loin d’être assuré.

D’où vient le doute ? De la grande incertitude du sport ? Que nenni…

Il vient de ce que l’institution UEFA semble être phagocytée par l’argent Roi du Qatar et les arbitres, à la botte, obéissants aux intérêts supérieurs de l’économie footballistique, elle même soumise aux mêmes qui ont fait courber la FIFA et l’ont contrainte leur accorder l’organisation de la coupe du monde. Que ceux là se décomplexent en songeant que le CIO a, lui-même, baissé la tête en acceptant que la délégation féminine du Qatar comparaisse voilée pour une audition relative à l’attribution des JO.

Si les choses ne sont réellement pas telles que je le dit, alors peut-on m’expliquer :

1)      Comment le QSG s’est retrouvé dans le chapeau 2 lors du tirage des poules alors que leurs derniers résultats en LDC remontent au déluge ?

2)     Comment, ils ont pu éviter tous les cadors (REAL, Bayern, Manchester…) lors des 8ème de finale ?

3)     Pourquoi IBRAHIMOVIC est systématiquement épargné lorsqu’il passe en commission de discipline et ses peines toujours diminuées quand il va en appel ? (Récemment une peine de 2 matchs de suspension fut divisée par 2 pour permettre à ce joueur d’affronter l’adversaire des ¼ de final en match aller)  Pour une faute exactement du type de toutes celles qu’il a commise (sur RUFFIER de L’ASSE ou sur LOVREN de l’OL par exemple et la liste n’est pas exhaustive) , ESSEYRIC, jeuneespoir de l’OGCN a été puni de 11 match de suspension…Lui ne fait pas parti du Team qatarien….Est-ce la raison ?

4)     Comment le QSG a-t-il pu voir ses 2 buts du match aller contre BARCELONE validés ? Si on veut bien se montrer sans parti-pris, il faut reconnaître que le 1er est hors jeu (seules les aveugles ou les supporters du QSG ne l’ont pas observé). Quant au 2ème, il a été marqué sur coup de pied arrêté alors que 2 joueurs de l’équipe de Barcelone se trouvaient sur la touche, blessés dans une action juste antérieure. L’arbitre n’aurait pas du faire rejouer sans que l’équilibre fut rétabli c’est la loi du jeu et de l’équité.

 

Ici comme dans la politique de notre pays, les petits arrangements avec l’éthique ainsi que la dénaturation conduiront au marasme lequel commencera par la désaffection des supporters dont l’intérêt sera anéanti par  l’absence d’enjeu réel et profond.