18. juin, 2014

DE L’ANEANTISSEMENT D’UNE CIVILISATION



Les nouveaux « boat peoples », dont bon nombre sombrent entre la Lybie et Lampedusa, nous émeuvent par le sort tragique que subissent les hommes et les femmes, souvent accompagnés de leurs enfants, q...ui les composent. Ils quittent leurs terres natales, poussés par la pauvreté et l’espoir d’une vie meilleur, sans redouter le danger de leur entreprise, sans en mesurer les conséquences.
On se demande comment éviter ce malheur. On cherche à stopper ce drame.
Voilà, la problématique telle qu’elle est établie par tous les zélateurs du politiquement correct de nos vieux pays Européens. Voilà, la fausse détermination à laquelle on voudrait conduire notre civilisation au nom de la fausse nécessité qui tendrait à faire croire que toute autre attitude que la bienveillance benoite serait attentatoire à la dignité et aux droits de l’homme.
Surtout, en bons disciples des traditions Chrétiennes, dont nos pays sont, quoi qu’on en dise les héritiers, on nous égard en conjectures culpabilisatrices et repentance factice et totalement inappropriée.
Comme pour toute épreuve, il conviendrait de ne pas se limiter à la question du « comment »…Comment faire pour sauver ces braves gens, comment les protéger, les accueillir et parfois leur offrir ce que l’on ne peut plus offrir à nos propres ressortissants ?
Il me semble que s’interroger sur le pourquoi serait sans doute entamer un début de solution.
Pourquoi tous ces gens, au lieu de regarder vers les pays riches et prospères de leur continent, de leur culture, de leur religion, veulent-ils à tous prix émigrer vers des terres dont le mode de vie est si éloigné de leur spiritualité et de leur principe d’existence ?
Pourquoi le qatar, dont le revenu par tête d’habitant est un des plus élevé de la planète et qui investi sans aucune modération dans le luxe et le superflu, ne fait-il rien pour aider ces malheureux en quête d’un bien être matériel dans un environnement respectueux de leur morale religieuse ?
Le qatar mais aussi l’Arabie Saoudite et bien sûr tous les autres états enrichis aux pétrodollars.
La France et l’Europe, par ces mécanismes de transferts de population et de culture, se voient contester leur civilisation sur leur propre territoire. Elles le sont avec l’assentiment de leur classe dirigeante et l’appui de leur élite intellectuelle.
Quelle « vérité » se cache derrière cette réalité constatée et incontestable ?
Il est bon parfois que certains osent dire avec courage et détermination que l’avenir de notre civilisation, de notre mode de vie et la sécurité de nos enfants, sont menacés par des volontés hégémoniques qui ont entamé le remplacement de peuple principalement en Europe.
Afficher la suite