22. nov., 2014

Willy SAGNOL a t-il tenu des propos racistes ?

UN PROCES D’INTENTION, UN PROCES MALVEILLANT, UNE MANIPULATION.

« SOS racisme » l’assure, Willy Sagnol a commis une atteinte grave à la dignité de l’homme Africain. Il doit être trainé en justice et condamné…D’ailleurs l’association s’est chargée de déposer une plainte contre lui.
A ce stade (sans jeux de mots), il semble nécessaire de définir la personnalité de « l’accusé » et la nature exacte de son crime. Mais il faudrait aussi s’interroger sur l’importance supposée de « l’accusateur » comparée à son importance réelle.
Commençons par le « plaignant ». SOS racisme, comme son nom pourrait le laisser supposer est une association dont le but officiel est la lutte contre toutes les discriminations. La cause parait noble, mais la courte histoire de ce rassemblement nous apprend qu’elle n’est pas toujours universelle et se présente même souvent comme très exclusives pour certaines formes de ségrégation. L’antisémitisme par exemple la laisse un peu incrédule. L’ostracisme à l’égard des nationaux français et surtout blancs l’indiffère absolument.
Comment vit-elle ? Elle est devenue la championne hors catégorie de la captation de subvention public ou privées et à ce titre elle coute très cher à la collectivité, environ 900000 € si l’on décompte 2 % de cotisations.
N’imaginez pourtant pas qu’elle soit dotée d’effectifs surabondants. Les plus optimistes lui attribuent 350000 adhérents. C’est très peu comparé aux divers mouvements nationaux (MRAP ou LICRA) et internationaux.
L’origine de sa naissance se situerait en 1984 du côté du faubourg Saint honoré et aurait pour géniteur officiel un très haut personnage de l’état un oncle généreux pour les jeunes « progressistes avangardistes » de tous poils.
La crédibilité d’une telle confrérie semble peu crédible.
Qui est Willy Sagnol ? Footballeur professionnel, il fut formé à l’ASSE avant de rejoindre MONACO puis le célèbre Bayern de Munich où il se montra efficace sur le gazon et crédible dans le suivi de sa carrière et ses relations successives avec dirigeants, coachs et partenaires.
Membre de la sélection nationale de 1997 à 2008, souvent capitaine des équipes où il évolua, il est devenu entraineur depuis peu, il dirige l’effectif professionnel de Bordeaux depuis le début de la saison 2014-15.
Rien dans tout cela ne parait le prédisposer à l’habit du raciste de base, bien au contraire on décèlerait plutôt chez cet homme le tempérament et le profil d’un formateur sérieux et humaniste.
Sur quels faits se base l’accusation ? Interrogé par la presse sur son appréciation des joueurs originaires d’Afrique, après avoir précisé qu’il comptait ne pas être handicapé par le départ à la CAN qui se déroule durant le championnat de France, d’un trop grand nombre de joueurs, il a répondu ceci :
"L'avantage du joueur typique africain, c'est qu'il n'est pas cher quand on le prend, c'est un joueur qui est prêt au combat généralement, qu'on peut qualifier de puissant sur un terrain". "Mais le foot, ce n'est pas que ça. Le foot, c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline, il faut de tout. Des Nordiques aussi. C'est bien, les Nordiques, ils ont une bonne mentalité".
Reprenons :
1) Le joueur typique Africain : Chacun pourra comprendre "le modèle de joueur en provenance de ce continent", comme on aurait pu dire le type de joueur nordique ou sud Américain. Il n’y a là aucune insulte.
2) Il n’est pas cher. C’est un fait par rapport à beaucoup d’autres joueurs en provenance d’ailleurs. Rien à relever d’insultant.
3) Il est prêt au combat, il est puissant. Cela me parait être plutôt des appréciations flatteuses.
4) Il manquerait de technique, cela va sans dire puisque ces personnes viennent généralement encore imparfaitement formées dans des centres souvent sommaires.
5) Il manquerait d’intelligence. Il ne peut s’agir de l’intelligence conceptuelle et cognitive de base bien sûr, mais d’intelligence tactique qui s’acquière aussi durant la formation.
6) La discipline lui ferait défaut. Qui pourrait nier, sans pour autant leur faire offense, que la rigueur n’est pas précisément le propre des ressortissants Africains ? Cela est une évidence qui peut aussi se corriger.
7) Dire des Nordiques qu’ils ont une bonne mentalité, est-ce affirmer que, pour autant, les Africains en sont démunis ? La réponse est NON bien sûr.
De toute évidence, les propos de Monsieur Sagnol sont instrumentalisés de la façon la plus outrancière qui soit.
Pourquoi ? Sans doute pour les mêmes raisons qui font que chacun ne peut plus aujourd’hui dire je suis un « patriote français » sans s’entendre traité en retour de fasciste.
Probablement pour entretenir la pression sur le peuple français et le contraindre à une repentance absolue qui englobe l’holocauste, la colonisation, l’esclavage, dont on sait pourtant qu’ils ne sont pas l’apanage de ce pays.
Je souhaite et j’espère que la justice reconnaitra la demande infondée et qu’elle accordera à Willy Sagnol la relaxe qu’il mérite dans cette affaire.