21. janv., 2016

Qu’est-ce que le Forum de Davos ?

Pour faire simple, disons qu’il s’agit d’une espèce de conférence à dimension mondiale où sont évoqués les grands problèmes du monde. Selon Richard ATTIAS c’est un sommet où l’on va pour « cueillir de l’information utile au business ».

 

Le forum économique mondial, est une fondation à but non lucratif (???) dont le siège est à Genève. Il est connu pour sa réunion annuelle à Davos, en Suisse, qui réunit des dirigeants d’entreprise, des responsables politiques du monde entier ainsi que des intellectuels et des journalistes, afin de débattre des problèmes les plus urgents de la planète (!!!... ???). Il a été créé en 1971 par Klaus M. Schwab, professeur d’économie en Suisse.

Le financement du forum est assuré par les 1 000 entreprises membres. Le profil type de l’entreprise membre est une multinationale réalisant un chiffre d'affaires supérieur à cinq milliards USD (soit environ 3,7 milliards d'euros).

Chaque membre verse 50.000 € de droit de participation, ce qui représente une budget global de 50 millions d’Euros chaque année.

Depuis sa création, son influence, certes informelle, n’a cessé de croitre et de prendre une importance décisive dans l’organisation de la mondialisation. Son action tend à une nouvelle légitimité dans l’établissement d’une gouvernance mondiale.

Tous ceux qui se retrouvent à Davos sont les mêmes que ceux qui se regroupent dans les divers clubs d’influence (en France « les Bilderberg » ou « le siècle »). Leur objectif est de réduire à néant l’identité des peuples (notamment Européens) et l’effacement des Nations. Le but final est l’établissement d’un grand marché à l’échelle de la planète.

Tous les moyens sont bons à commencer par l’utilisation des mouvements expansionnistes tel l’Islam qu’ils pensent pouvoir museler un jour lorsque le « travail » sera fait.

Rappelons-nous une chose, la gestion de l’économie mondiale est tenue par une minorité d’individus appuyée sur une armée de petits soldats qu’elle rémunère grassement pour mieux les impliquer dans le bâillonnement des masses.

1% de la population du monde possède 48% des richesses de la planète !

Les peuples qui vivent en occident croient naïvement que la démocratie est le garant de leur liberté et de leur prospérité. Or, à bien y regarder, chaque nouvelle élection apporte la démonstration du contraire. Chaque discours où chaque action des hommes politiques de droite comme de gauche, montre leur soumission ou leur appartenance au système.

Avez-vous observé que l’écho, qui est donné par les médias à des actes aussi monstrueux que les agressions sexuelles commises par des immigrants musulmans en Allemagne et ailleurs, se veut parfaitement modérateur de toutes les appréciations. On constate même parfois un déni ubuesque des évidences. La raison est que ces réactions sont gênantes pour le processus de globalisation.

Ce processus est-il irréversible ? A chacun de se faire son idée et surtout à chacun de peser le poids de ces réalités sur l’avenir, celui de leurs enfants.

Pour ma part, je ne cesserai jamais de dénoncer cette imposture qui conduit à faire de la population du monde un vaste troupeau paisiblement consumériste et docilement dénaturé.

 

Jean-Jacques FIFRE