16. juin, 2012

Adieu Thierry

ADIEU THIERRY !

Ce matin, à mon réveil, j’ai ouvert ma messagerie, comme je le fais chaque jour pour prendre connaissance des dernières nouvelles. Là, j’ai appris que Thierry Roland était mort. J’ai éprouvé, je l’avoue, une sincère émotion.

Thierry ROLAND, certains ne le connaissent pas.

C’était un des journalistes de télévision et de radio, pourtant, les plus connu du monde sportif.

Je me souviens de lui en 1968 lorsqu’il fut exclu de l’ORTF après les évènements de mai. Il entra alors à la radio pour continuer à faire ce qu’il aimait : commenter du foot…!

Je me rappelle de l’énorme : « Monsieur FOOT, je n’ai pas peur de le dire vous êtes un salaud !... »… et il avait raison de le dire même si cela n’était pas très orthodoxe. C’était lors d’un barrage qualificatif contre la Bulgarie.

Un soir de 1982, à Séville, chacun se souvient d’avoir partagé avec lui la tristesse, la désillusion et un profond sentiment d’injustice mais aussi de fierté d’être Français.

On a tous partagé avec lui les « Ouiiiiii, Michel, oui MICHEL » pour les coups francs de PLATINI contre les Tchèques, contre les Bataves ou les Yougos.

Lorsque la coupe du monde 1998 fut gagnée par la France, il s’exclama que désormais il pouvait mourir après un tel bonheur…Quel pieds !...  

Il s’exprimait toujours avec ce chauvinisme chaleureux d’une époque un peu révolue. Ce trait de caractère en faisait, d’ailleurs, le frère d’arme d’un plus ancien encore : Roger COUDERC, l’auteur du célèbre « allez, les petits ! » qu’il adressait d’une voix pleine de vigueur au joueurs du XV de France dans les années 60.

Au revoir Thierry, les anciens, tous ceux qui comme toi ont dû attendre si longtemps pour « gagner la coupe du monde » te regretteront.