LE SECRET DE SAINT EUGÈNE

Peut-être commandé directement chez l'éditeur en suivant ce lien :

 

 

Un écrivain, un homme de lettre a écrit ceci :

Paul Steiger Lecture achevée ! Jean-Jacques Fifre se défendait d'être un écrivain, mais quelle meilleure étiquette que celle-ci à son endroit, ces 430 pages en étant la démonstration patente, la tâche ordinaire, aussi bien qu'ordinale achevée proprement. Ce  roman s'avale goulûment, l’appétit vous venant page après page comme autant de cuillerées que l'on enfourne jusqu'à se sentir d'un coup rassasié, puis l'envie d'un encore vous prend, on replonge dans la soupe jusqu'au vide de l'assiette à laquelle la politesse vous oblige un tant soit peu, le trop étant l'ennemi de la juste mesure. Plein de bonnes choses avaient rempli la marmite, et d'autres moins nécessaires, que la peur de manquer y avait mises, tant l'émotion ne contrôle jamais rien. Ne vous privez surtout pas de cette lecture. C'est roboratif, riche de tout, et cela seul importe. Tout le reste n'est que verbe.